NOTRE ENGAGEMENT CONTRE LE PALUDISME au TCHAD

La saison des pluies tant attendue est avant tout un fort signe d’espoir pour les populations situées dans les zones sahélo-saharienne. « Aman Iman » ou « l’eau c’est la vie » dit-on à chaque fois. L’espoir d’avoir de bonnes cultures, d’abreuver les animaux… Mais cela coïncide aussi malheureusement, avec la propagation du paludisme causé par le moustique « Anophèle » femelle. Ce terrible fléau, qu’on appelle aussi malaria, est la plus dangereuse des maladies parasitaires tropicales et la première cause de mortalité en Afrique chez les enfants de moins de 5 ans.
A cet effet, une campagne de distribution de MILDA (Moustiquaire Imprégnée à Longue Durée d’Action) a été menée en août dernier auprès des populations nomades près de la réserve de faune de Ouadi Rimé–Ouadi Achim située au centre du Tchad.

 

Devant l’urgence de la situation, notre association s’est associée avec les différents acteurs intervenant directement sur le terrain tel que le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP), le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le Fond Mondial (FM), l’Agence d’Environnement d’Abu Dhabi (AED) et le Sahara Conservation Fund (SCF).

 

 

Les liens utiles :
http://www.pnlp.sn/
https://www.theglobalfund.org/fr/
https://www.saharaconservation.org/
http://www.undp.org/content/undp/fr/home.html

Crédits photos : Sahara Conservation Fund

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *