Rapport d’activités SCF

Rapport d’activités

Appui au Développement Local de certains Villages
dans la Réserve Naturelle Nationale de l’Aïr et du Ténéré (RNNAT) et ses Zones Connexes

REPUBLIQUE DU NIGER 
MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE
DIRECTION GENERALE DES EAUX ET FORÊTS
DIRECTION DE LA FAUNE DE LA CHASSE ET DES AIRES PROTEGEES
RESERVE NATURELLE NATIONALE DE L’AÏR ET DU TENERE

Préparés par :
Mr Hamissou HALILOU MALAM GARBA Chef de Division des Aires Protégées 

Mme Attama KONDOLO bénéficiaire du village de Azangneress avec le Chargé du Suivi écologique

 

Dans le cadre du partenariat entre la Direction Générale des Eaux et Forêts (DGEF) et l’ONG Sahara Conservation Fund (SCF), cette dernière a négocié et obtenu des fonds auprès de l’association Afrique à Cœur pour accompagner la conservation des ressources naturelles dans la Réserve Naturelle Nationale de l’Aïr et du Ténéré (RNNAT) et ses Zones Connexes. Ce faisant, le SCF entend appuyer le Développement Local de certains Villages qui se trouvent dans cette zone à travers de petites subventions.

C’est dans ce cadre que des appuis ont été octroyés aux femmes pour soutenir leur production pastorale. Il s’agissait pour ce microprojet, de contribuer à reconstituer le cheptel domestique des femmes riveraines de la réserve à travers l’élevage de petits ruminants (les caprins). Cela permettrait de réduire la pression des populations sur les ressources naturelles de la réserve.

Le présent rapport fait le point de la mise en œuvre de l’activité dans la zone, les personnes touchées et les premiers résultats enregistrés.

 

I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

La RNNAT est une Aire Protégée classée Bien du Patrimoine Mondial et Réserve de Biosphère par l’UNESCO. Elle a été placée sur la liste des Sites du Patrimoine Mondial en péril depuis plus de deux (2) décennies suite à la situation de crise dont la zone a été l’objet consécutif à la dégradation de la Valeur Universelle Exceptionnelle (VUE) du Bien.
Dans le cadre des efforts du retrait de cette réserve de la liste du Patrimoine Mondial en péril, l’état du Niger et ses partenaires se sont engagés pour mobilisation des ressources en vue de réduire les pressions sur la réserve et restaurer la biodiversité dégradée. A cet effet, le SCF s’est engagé à appuyer le Niger avec des petites subventions dont entre autres la dotation des femmes en chèvres, la fourniture des kits de premiers soins aux matrones, la formation des secouristes.

Ce microprojet est le premier d’une série de subventions pour le développement local. Ces appuis pourront sans nul doute contribuer à la réduction des pressions dans la RNNAT à un moment où, l’Etat Partie du Niger s’est engagé pour la réhabilitation de cette réserve pour la conservation de ses ressources naturelles de la biodiversité qui ont été mises à rude épreuve suite aux évènement malheureux qui ont survenu dans la région.

II. OBJECTIF GLOBAL DU MICROPROJET

L’objectif global de ce Microprojet est de contribuer à la réduction des pressions sur les ressources naturelles, particulièrement la biodiversité de la RNNAT, en octroyant de petites subventions aux populations locales en vue de lutter contre la pauvreté.

III. DEROULEMENT DE L’ACTIVITE

Cette activité de distribution des chèvres a été conduite par Monsieur Abbagayya BALIL, Chef de Poste Forestier de Takoulkouzat de manière bénévole. Elle s’est déroulée en mars 2017 dès la mise à disposition des fonds par le SCF aux différents bénéficiaires.

3.1. Principe de distribution des chèvres et Critères de sélection des Bénéficiaires

Le Sahara Conservation Fund a élaboré un microprojet de distribution de chèvres dans la zone du Mont Takoulkouzat pour soutenir les efforts de conservation de la biodiversité dans la RNNAT.
A cet effet, une enveloppe de 500 000 F CFA a été mobilisée pour acheter des petits ruminants notamment des caprins pour être distribués à certaines femmes de la zone à raison de 100 000 F CFA par personnes, soit cinq (5) personnes concernées.

Cette somme a permis d’octroyer à cinq (5) femmes, cinq (5) chèvres de vingt mille (20 000 F) chacune.
Pour un souci de transparence et d’équité, les critères de sélection des personnes bénéficiaires de cette subvention ont été arrêtés conjointement entre les autorités municipales d’Iférouane et les gestionnaires de la RNNAT. Ainsi, au moins trois (3) critères ont été retenus pour identifier les cinq (5) personnes cibles qui bénéficieront des appuis.
Il s’agit des critères suivant :

– vulnérabilité ;
– pauvreté ;
– proximité avec la zone concernée (Mont Takoulkouzat).

3.2. Zone concernée par le microprojet

Au regard de la modestie de l’enveloppe allouée à ce microprojet, cinq (5) villages périphériques du Mont Takoulkouzat ont été retenus pour porter ce microprojet. Il s’agit de :

– Taghmert ;
– Azangneress ; – Zagado ;
– Tamitek;
– Ingall.

3.3. Personnes touchées par le microprojet

Comme indiqué plus haut, ce microprojet a touché cinq (5) femmes dans la zone périphérique du Mont Takoulkouzat pour qu’il ait un impact réel. Il s’agit de :

– Mme Rahma NATA, (village de Taghmert) ;
– Attama KONDOLO (village de Azangneress) ;
– Houda KHEMIL ((village de Ingall) ;
– Kouttou HALICHINI ((village de Azangneress) ; – Kouhoura TAGA (village de Zagado).

Les photos des principales bénéficiaires des chèvres sont les suivantes :

IV. RENSEIGNEMENTS TIRES

La mise en œuvre de ce microprojet dans cette zone d’influence du Mont Takoulkouzat nous a permis de retenir quelques enseignements. Il s’agit de :

– Mise à la disposition de chacune des cinq (5) femmes cibles d’une somme de 100 000 F CFA pour acquérir des chèvres ;

– Présence effective de cinq (5) chèvres auprès des bénéficiaires ;
– Satisfaction des femmes bénéficiaires du microprojet suite au succès de l’opération ;
– Besoins exprimés par les populations locales pour l’extension de cette expérience aux autres femmes

vulnérables de la zone ;
– Souhait d’autres appuis notamment en matière de renforcement des capacités sur le secourisme et la formation des matrones ;

 Mme Rahma NATA une des cinq (05) bénéficiaires du village de Taghmert

 

Le Mont Takoulkouzat est une des parties de la Réserve Naturelle Nationale de l’Aïr et du Ténéré (RNNAT) qui abritent certaines espèces fauniques emblématiques. Depuis quelques années, le Niger a entrepris la réhabilitation de cette réserve par la gestion et la conservation ses ressources naturelles. L’ONG Sahara Conservation Fund (SCF) a bien voulu accompagner l’état en élaborant un microprojet pour lutter contre la pauvreté dans l’objectif de réduire les pressions sur le reliquat de la biodiversité d’exception qui se trouve dans cette réserve. L’exécution de ce microprojet a permis de doter cinq (5) femmes vulnérables de la zone de Takoulkouzat avec des petits ruminants en vue de les aider à reconstituer leur cheptel et lutter ainsi contre la pauvreté. Au regard du succès concluant de cette activité, les populations locales de la zone souhaite que cet appui puisse continuer afin de toucher d’autres femmes pour plus d’impacts substantiels. Les populations locales demandent aussi à SCF d’entamer les autres activités prévues pour rallier ces communautés locales aux actions de conservation de la biodiversité dûment entrepris par le Niger et le SCF dans le cadre de la gestion des Aires protégées du Niger, leurs zones périphériques et zones connexes.

 

Textes et photos : Sahara conservation fund

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *