Le continent africain ne manque pas d’eau.

Dans son sous-sol il regorge de cent fois plus de ressources qu’en surface. Les infrastructures manquent, là est le problème. Un africain sur deux doit parcourir 10km par jour pour s’approvisionner en eau potable. Les réserves d’eau souterraines peuvent atteindre 50 mètres de profondeur, aussi 40% de la population n’a pas accès à l’eau. Si l’ONU a inscrit dans son programme l’objectif d’accès à l’eau potable à 80% de la population mondiale, l’Afrique à Cœur se contenterait de pourvoir certaines populations reculées en puits.

Car aujourd’hui encore plus de 3000 enfants meurent chaque jour à cause du manque d’eau potable. De nombreuses maladies proviennent de l’usage d’une eau insalubre ou par l’intermédiaire des insectes qui se reproduisent à proximité des eaux stagnantes : choléra, typhoïde, diarrhée, fièvre jaune et paludisme.