Dans les capitales et grandes villes, les conditions de vie ne sont pas comparables avec celles des peuples villageois où dans certaines zones reculées, ils ne connaissent aucun développement.

Les jeunes générations aspirent de plus en plus à déserter le bush, le nomadisme recule, attirées par une vie meilleure, plus confortable.

Pour pouvoir migrer vers les villes, les jeunes adultes doivent être éduqués, savoir lire et écrire. Or les futurs étudiants nécessitent d’être scolarisés dès le plus jeune âge. Les enfants ayants grandi dans de bonnes conditions ont des chances de pouvoir évoluer en quittant les villages retranchés.

La santé et l’éducation restent des domaines prioritaires de l’Afrique à Cœur, certaines populations en sont totalement démunies.

Cet espace est dédié à la diffusion de photographies de scènes courantes essentiellement.
Modes de vie, conditions de vie, lieux de vie, illustration du travail, des habitudes, du quotidien ..